STOCK OPTIONS : DE QUOI PARLE-T-ON ?

Publié le par Ego

        La récente affaire qui a secoué Apple (pas si récente que ça puisque le groupe annonçait déjà des irrégularités en Juin), soulève une énième fois une polémique autour de la rémunération des dirigeants par stock options. 

Si beaucoup d’articles parus dernièrement dans les journaux « spécialisés » portent sur la question, bon nombre d’entre eux laissent pourtant planer le doute sur le concept même de stock options qui mériterait d’être éclairci.

J'essaie ici, selon une organisation simple, de rappeler les bases de ce principe de rémunération :  

 

 

Pourquoi les stock options ? 

Les stock options ont deux objectifs essentiels :

- Il s’agit d’une part de faire converger l’intérêt des cadres dirigeant vers celui des actionnaires, en intéressant les premiers à la valeur boursière de l’entreprise. Sur le plan économique, ce principe est supporté par la Théorie de l’Agence pour laquelle un principal (ici l’actionnaire) cherche à amener l’agent (le manager dans notre cas) à fournir un effort qui maximisera son propre intérêt.

-  Le second objectif essentiel du processus de rémunération par stock options est d’attirer des cadres à fort potentiel alors que les ressources de l’entreprise ne permettent pas de rétribuer, à leur valeur du marché, les managers performants (d’où leur succès dans les start-up).

 

Comment les stock options ?

Le principe de la rémunération par stock options est alors de permettre à certains managers d’acquérir des parts dans la société à un prix fixé à l’avance et donc, potentiellement, à un prix nettement inférieur à celui du marché au moment où les managers décident de lever leur option.

D’où la réalisation d’un bénéfice conséquent si le cours de l’action a monté entre le moment où l’option est posée et le moment où l’action est exercée.

Il s'agit donc d'un complément de rémunération variable et qui s'exerce à long terme.

 

Jusqu’où les stock options ?

Quels sont les principaux problèmes soulevés par ce mode de rémunération ?

-  Le risque de délit d’initié : La plupart des scandales liés aux stock options concernent des actions manipulées ou antidatées par les dirigeants dans l’objectif de bénéficier d’un prix d’exercice le plus bas possible pour maximiser la plus-value. La question est alors de savoir s’il est possible de limiter les effets de l’asymétrie d’information qui oppose dirigeants-actionnaires et actionnaires classiques.

-  Un impact limité sur la bonne gestion de l’entreprise par les dirigeants : Une étude de B. Hall & J. Liebman (Are CEOs Paid Like Bureaucrats?, Quaterly Journal of Economics, 1998) montre que les stock options ont tendance à réduire la sensibilité de la rétribution des cadres dirigeants à la performance de la société. Elles seraient donc contre-productives. 

-  Un contrat non optimal : Si la théorie de l’agence constitue le fondement théorique de la rémunération par stock option, elle en montre également la limite. En effet, le but du processus est de proposer un contrat optimal entre manager et actionnaire, or il apparaît que faire reposer une partie de la rémunération des managers sur la performance de la firme (souvent une grande part) ne peut être optimal pour le manager qui ne peut maîtriser l’ensemble des paramètres qui pèsent sur la performance de la firme.

Commenter cet article

marina 18/03/2010 14:28


j'ai beaucoup apprécier votre article, et j'aimerais avoir votre avis sur le couple "crise financière mondiale - stocks options" pensez-vous qu'il existe une corrélation entre elles?
Je vous serai gré de me répondre.


Ego 04/01/2007 14:36

Ok stan ! Je prépare une explication de la théorie de l'agence pour un prochain article...

Stan 04/01/2007 13:03

Je trouve qu'ici c'est tout sauf le "club des esprits formatés" !!!
Merci pour l'explication sur les stock options, j'avoue que je ne comprenais pas vraiment le principe... Tu parles beaucoup de la Théorie de l'Agence dans ton article, ça pourrait être intéressant que tu nous (m') explique de quoi il s'agit plus précisément !
Merci

Ego 04/01/2007 11:26

Le but de cet article n'étant ni de défendre ni d'attaquer la rémunération par stock options, je ne me suis pas étendu sur le sujet...
"Club des esprits formatés" ? La critique me surprend, mais je l'accepte !
Ego

grrrr 04/01/2007 08:52

la rémunération par stock options qui est, selon moi, absolument INDISPENSABLE !!!..............C'est la première de l'année.
tu n'expliques pas  en quoi c'est indispensable. Pourquoi c'est indispensable ! Ceci ne peut faire l'objet d'une substition?
C'st le club des esprits formatés ce blog