UNE CITATION DE FRIEDMAN

Publié le par Ego

 

Des limites de la démocratie...

   

"I don't believe in pure democracy; nobody believes in pure democracy. Nobody believes that it's appropriate to kill 49 percent of the population even if 51 percent of the people vote to do so (*) "  

 

(Milton Friedman, 1912-2006).

  

 

Citation extraite d'un discours intitulé The Real Free Lunch: Markets and Private Property prononcé en 1993.

  

  

(*) "Je ne crois pas dans la démocratie pure (absolue) ; personne ne peut croire en une démocratie pure. Personne ne croit qu'il est justifié de tuer 49 pour cent de la population, même si 51 pour cent vote pour".

Publié dans Citations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ego 15/03/2007 21:17

Parfaitement d'accord avec toi olibo, ces attaques étaient nauséabondes... 
Ego

Olibo 15/03/2007 20:20

@ego
Tu veux dire qu'elle résonne et que tu raisonnes...
Attention toutefois aux raisonnements courts : Friedman = Pinochet + Friedman=Anti démocratie (phrase ci-dessus). or Friedman=Libéral donc Libéral=Pinochet=Anti-.démocratie
C'est con mais c'est exactement le marketing de la gauche antilibérale ...et ça marche ! Sur toutes les radios le lendemain de sa mort : "mort de MF, prix Nobel d'Econonmie, Libéral, il avait notamment collaboré avec Pinochet etc.."
Donc j'y reviens : la démocratie "pure" au sens de Friedman, c'est la démocratie Participative.
En effet, plutôt que de se dire qu'on a élu des gens sur un programme, avec une sanction à la clé (non réelection), la démocratie participative c'est le choix direct des citoyens sur une question. Un référendum permanent. C'est le choix de Ségo (un peu aussi des autres, mais quand même moins institutionalisé).
Cela peut paraître séduisant d'un premier abord, mais en fait c'est extrémement dangereux. Un gamin assassiné, c'est le retour de la peine de mort; Une usine EDAS qui ferme, c'est la CGT au pouvoir. Trois jours de grève à la SNCF en Ile de France, c'est la même CGT décapitée. Une injustice sur un enfant sans-papier, c'est une régularisation massive. Un autre enfant sans papier qui commet un meurtre, c'est une expulsion massive etc.
Le courage politique, c'est justement lui le garant de la démocratie car il permet, à partir d'un "contrat politique" passé lors des élections de prendre les mesures proposées, et surtout d'éviter ces dérives démago que nous vivons....

EulÚtheros 15/03/2007 19:05

A Yvan : Je me suis emporté sur le coup en raison d'un agacement gagnant en intensité au regard de toutes les attaques, de plus en plus virulentes et inconsistantes sur le net, qui visent à détruire la légitimité de la démocratie (mais je n'en ignore pourtant pas les travers). Friedman parle de démocratie PURE - ce qui n'a bien sûr aucune existence et reste une construction "logique" (typique d'un économiste) d'autant qu'il l'a réduit à un simple rapport comptable. A ce sujet, les lectures de Jacques Rancière, Claude Lefort et bien d'autres sont infiniment plus intéressants sur le sujet que les élucubrations fantaisistes d'un Friedman (n'en déplaise à ses "partisans").

Ego 15/03/2007 17:59

Personnellement je suis un admirateur de Friedman donc je ne comprends pas trop ta remarque olibo... J'ai mis cette phrase parce qu'elle raisonne en moi...
Ego

Olibo 15/03/2007 16:57

Franchement Ego, tu ferais mieux de prendre des vacances, ton blog partait plutôt bien (énoncé des faits, analyses avec recul...) , et on se retrouve à la tribune de l'huma.... ou chez Forrester !
C'est assez marrant mais pour moi cette phrase est la parfaite critique de la pure démagogie qu'est la démocratie participative. Elle met en perspective la réalité, la morale, et l'opinion.
Quant au "détestable personnage" qu'aurait été Monsieur Friedman (que ne je n'ai pas personnellement connu par ailleurs...), qu'on me donne la liste de ses exactions...
Firedman fut un grand économiste, pragmatique, dont nous ferions bien de temps en temps de nous inspirer. Ne pouvant l'attquer sur ses théorie, on va extraire des phrases de leur contexte... c'est un procédé bien connu...
Je suis déçu Ego...