MULTIPLIONS LES FLUX MIGRATOIRES PAR 2 ENTRE 2010 ET 2040 : CHOUETTE !

Publié le par Ego

Je sais ce que vous vous dites : "Qu'est-ce que c'est que cette provocation ?"

Et bien non ! Détrompez-vous, c'est ce que nous apprend un rapport tout ce qui a de plus sérieux ,commandé  par le Commissariat au Plan (oui ça existe encore !).

Alors attention, le rapport qui reste confidentiel (vous n'allez pas tarder à comprendre pourquoi !) s'avère quelque peu dérangeant et notamment pour mon très cher Sarkozy, ardent défenseur de "l'immigration choisie".

Réalisé par le groupe Kazan, il entre en perspective d'une consultation générale sur les effets du villiessement de la poplulation française et sur les moyens de les contrer.

La conclusion est sans appel : "les flux migratoires devraient être multipliés par près de deux pour réduire le fardeau du vieillissement démographique ". La part des immigrés dans la population totale passerait alors de 7,3 % en 2000 à 7,8 % en 2010 et 11,6 % en 2040.

Les quotas seraient-ils une solution envisageable pour contenir ce besoin de main d'oeuvre ? Non répondent les experts car d'une part le procédé est jugé "difficilement compatible avec les droits fondamentaux" , et d'autre part les quotas pèseraient sur les besoins de l'économie en rigidifiant l'apport de main d'oeuvre. Car les emplois qui requierent des travailleurs non-qualifiés sont également concernés. Par aileurs ce rapport préconise que les emplois jusqu'alors réservés aux nationaux soient ouverts aux immigrés.

On comprend que le groupe Kazan ait semé le trouble chez une bonne partie  de la classe politique, dans la mesure où le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il va à l'encontre d'un bon nombre d'idées reçues !

 Au nom de tous les Français qui pensent comme moi, je souhaite LA BIENVENUE AUX FUTURS IMMIGRES ! 

 

Les chiffres cités dans cet article me viennent d'un article paru dans Les Echos du 14 décembre 2005, quotidien qui prétend détenir en sa possession le-dit document.

Publié dans Immigration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NouiLL 28/01/2007 17:12

Han quels commentaires immonde et sans morale.Bon ca date 1 ans mais je ne peux point ne pas critiquer mais si ce sera dans le vent, cela aura au moins le bénéfice de structurer mes idées :)En devellopant un peu le coté démographique de la chose.Vous savez surement que la France a la meilleur fécondité de l\\\'UE apres l\\\'irlande, soit environ 2 enfants par femmes. En france, il faut environ 2.1 enfants pour renouveller les générations. Avec ce chiffre, on se trouve dans une situation d\\\'équilibre. Mais en gentil messieur, on a pas une si gros densité et on peux toujours accueil des étrangers dont le pays est en transition démographique. Mais cela a donc rien a voir avec l\\\'élévation d\\\'esperence de vie. Avec ou sans migration, on devra repondre et faire une réforme sur les retraites. Par que si on regarde bien on a une pyramide des ages tout a fait régulière, on pourrait l\\\'appeller de "normale" pour une situation de stabilité démographique. Mais bien sur, on entend partout qu\\\'il y a le papy boom a cause du baby boom, mais ce phénoméne est tout de meme assez dégradé sur plusieurs années et n\\\'est que très négligable par rapport a d\\\'autre situation. Donc le rapport et votre article préconise reporter, (indéfiniment? )le mini choque du papy boom... Pourquoi pas finalement ? Sauf que les raisons me paraissent pas les bonnes. Selon moi, la seule la seule bonne raison est l\\\'augmentation de la puissance démographique et donc économique par la croissance de notre beau pays et non pas pour lutter pour la recession et des couts effroyable de la retraite. Je parlais un peu plus au de la situation très négligable dy papy boom sur nos économie par rapprt a d\\\'autre situation. Je visais bien évidemment le pays qui va avoir un choc bien plus important entre 2010 et 2040. . . La chine qui aura besoin de beaucoup plus d\\\'émmigrant que nous. Donc leurs laissez ne les pauvres migrants.Surtout qu\\\'en 2040, les pays en transitions démographique seront beaucoup moins important, on en trouvera surement en Afrique et encore... Il y a donc de forte chance que le nombre de migrant tombe grace a l\\\'élévation du niveau de vie si encore il se fait.Bref on peut faire l\\\'hypothese que les migrants pourrait être demander.\ o /Sinon votre discours cultilandes est assez largement employer dans votre cher campagne pour que je vous repondes et vous vous dites libérales,uh ...  ... ...Il me semble pas, mais je vais m\\\'emporter, je vais me taire >__

cultilandes 30/12/2005 14:42

Je voulais seulement indiquer que si tous les habitants de France (Français et étrangers) devenaient, soit fonctionnaires, soit assistés, pensionnés, etc, ils ne pourraient plus consommer que des produits étrangers, voire même des services étrangers comme les touristes et retraités qui vont consommer leurs indemnités et pensions dans des pays plus chauds, moins taxés et moins chers. Qui alors pourrait payer les impôts pour alimenter le système?
La pyramide des âges incite à envisager le recours à l'immigration, mais en complément d'un travail accru, d'une plus grande efficacité économique et sociale de notre mode de gouvernement.
Etant avec fierté membre du Cercle Frédéric Bastiat, je suis convaincu des vertus du libéralisme. http://bastiat.net/fr/

Ego 30/12/2005 11:09

Je ne crois pas à l'idée selon laquelle pour vous citer : " Si on consomme (des produits étrangers) sur l'impôt...c'est la fuite en avant..." La crainte d'une substitution de marchandises importées aux produits domestiques me parait infondée. Evidemment, si un français consomme des t-shirts importés de Chine il ne génère pas directement d'emploi dans l'industrie textile française. Toutefois, ce-faisant il profite de prix plus intéressants et l'économie faite est reportée sur d'autres biens ou services. Souvent d'ailleurs des biens plus intensifs en capital et français. Par exemple, personnellement si je paye mes chaussures deux fois moins cher car elles sont importées de Chine, l'argent gagné me servira à consommer davantage de loisirs, or ces loisirs sont généralement des loisirs de proximité. Là je crée bien des emplois français.
Pour étayer mon propos, de nombreuses études économétriques montrent comment les pays qui se sont tournés vers des politiques de substitution des importations (produire localment ce qu'on avait l'habitude d'importer) donnent des résultats en terme de croissance bien inférieurs aux politiques d'ouverture aux échanges.
Je suis parfaitement d'accord avec vous sur le fait qu'il faille  "nous doter d'une politique économique, sociale et culturelle en adéquation avec notre volonté d'ouverture au monde, à l'immigration".

cultilandes 30/12/2005 01:06

Ego, je n'envisage pas de renvoyer dans leurs pays d'origine les étrangers vivant légalement en France, encore moins ceux qui y travaillent, ni ceux qui sont nourris par eux, ni bien sûr ceux qui ont acquis la nationalité française ou autre nationalité européenne de l'Union! Dire que les étrangers créent de l'emploi parcequ'ils consomment, c'est évidemment aussi discutable que les politiques de relance par la consommation: si on consomme la part des revenus d'activités productives (marchandes ou non marchandes mais utiles) qui restent après avoir investi (investissement productif), c'est bien. Si on consomme (des produits étrangers) sur l'impôt... c'est la fuite en avant...
Je reconnais que la liberté de circulation en ce qui concerne les migrations est un des points ( avec le commerce de drogues notament...) sur lesquels j'hésite à être complètement libéral. Il me semble que la citoyenneté, la nationalité, la souveraineté nationale, les frontières ont encore un sens, un intérêt. Une communauté nationale, ou européenne, implique une solidarité intra-communautaire plus importante que la solidarité que nous pouvons exercer avec le monde entier.
On pourrait imaginer que la liberté de circulation des personnes, comme celle des capitaux et le libre échange des marchandises devrait inciter notre gouvernement veiller à être compétitif, à tenir compte de cette mondialisation. La circulation des capitaux est ici libre, et notre banque centrale en tient compte. L'échange des marchandises et des services est de plus en plus libre. De même que l'on s'est apperçu qu'il était illusoire et contre-productif de vouloir empêcher la circulation des capitaux, on voit bien la difficulté d'empêcher les migrations clandestines. Le problème, c'est que l'on envisage pas de libéraliser notre marché du travail, ni la solidarité (prestations et assurances sociales). Ainsi le Royaume Uni attire plutôt des migrants capables de s'insérer dans une économie marchande, la France plutôt des migrants aptes à s'insérer dans une économie d'assistance.
Nous devons nous doter d'une politique économique, sociale et culturelle en adéquation avec notre volonté d'ouverture au monde, à l'immigration.

Ego 29/12/2005 13:48

Je tiens à ajouter, que le parallèle immigration / chômage est non seulement tandencieux mais surtout mensonger ! Reglerait-on le chômage en excluant tous les immigrés ? Selon toute vraissemblance non ! Car les immigrés créent des emplois, notamment en consommant. En outre il est de notoriété publique que beaucoup d'emplois difficiles sont "trustés" par des immigrés, non pas qu'un lobby de l'immigration leur réserve ces professions, mais plutôt qu'ils sont les seuls à en accepter la pénibilité. Il suffit de prendre le métro parisien tard le soir ou tôt le matin pour s'en apercevoir, le personnel nettoyant est EXCLUSIVEMENT (je dis bien exclusivement) un personnel immigré !