REMUNERONS LE CAPITAL !

Publié le par Ego

Rappelez-vous !  Il y a de cela quelques mois Total annoncait des bénéfices record de 12 milliards d'euros pour la seule année 2005. Beaucoup ont crié au scandale, et certains sont allés jusqu'à réclamer une taxe exceptionnelle sur ces bénéfices !

Je voudrais premièrement rappeler que total fait moins de 1% de son CA en France, ce qui signifie que s'ils décident demain de fermer toutes leurs stations services, cela pèserait à peine sur leur résultat. Par ailleurs si, par la même, ils décidaient de délocaliser leur siège social ils feraient probablement des économies supérieures aux pertes dues à la fermeture de leurs pompes !

 

Bref à critiquer les entreprises qui réussissent on commet une grave erreur et on écarte le véritable problème ! Ce problème est celui de la non-rémunération du capital en France. Selon la recherhce en économie internationale (théorème de Stopler-Samuelson pour ceux que cela intéresse), la mondialisation entraîne naturellement une baisse de la rémunération du facteur de production dont le pays est abondemment doté tandis qu'elle augmente la rémunération de l'autre. Autrement dit la France qui abonde en capital (y compris travail qualifié) devrait assurer une bonne rémunération de ce facteur au détriment du travail non qualifié (Notons que le contraire est avéré dans les pays en développement).

Or justement en France, les entreprise du CAC 40 sont possédés à environ 45% pas des investisseurs étrangers. Notons à ce titre que Total a reversé une somme considérable à ses investisseurs sous forme de dividendes. En d'autres termes Total réttribue à travers les fonds de pension les retraités américains de Miami et très peu les Français.

 

Le véritable scandale est là ! En France on refuse aux petites gens le droit d'accéder à la rémunération du capital ! Dans un contexte où les on se demande comment financer les retraites, une solution est toute trouvée...

 

En tant que citoyens, défenseurs de nos intérêts, nous devrions exiger que les fonds de pension soient autorisés.

 

Pour le moment seul Strauss-Khan (néanmoins libéral et surtout, tres intelligent et pragamtique plutôt qu'idéologue démagogique) va dans ce sens !

Commenter cet article

Ego 12/04/2006 18:54

Ca fait beaucoup de questions tout ca Anna !
Je vais essayer d'y répondre...
Premièrement je ne suis pas issu d'un milieu social particulièrement favorisé même si je n'ai jamais eu à me plaindre. Mes parents sont plutôt à gauche !
Par ailleurs, le clivage gauche/droite est probablement plus pernitieux qu'il n'y parait, car j'estime par exemple que la droit française n'a rien de libéral ! Bien au contraire...
Le paradoxe que tu soulignes n'en est pour moi pas un ! Je ne me plains pas que les entreprises du BTP ou de la restauration ne trouvent pas de salariés, comme tu le dis c'est un phénomène naturel sur un marché. Reconnaissons à ce titre que ce sont plutôt des travailleurs immigrés qui acceptent ce type de travail éprouvant : Merci à eux !
Concernant la manière d'agir des libéraux, je la trouve personnellement quasi-inexistante... Je ne vois aucune mesure libérale concrête prise !
Enfin je suis particulièrement "libéral" concernant les questions sociales. Je suis pour l'avortement (fervent défenseur de ce droit), plus que la laïcité je défends toutes les convictions religieuses (y compris sectaires), je suis parfaitement favorable au mariage homosexuel (même à l'homoparentalité !), j'irai même plus loin encore...(vous le verrez dans un prochain poste !)
 
Cordialement
Ego

anna 12/04/2006 16:18

Ego, dis moi quels sont tes origines sociales, que font tes parents par exemple. Il est étrange que tous les ultra-libéraux viennent tous de mileux relativement favorisés. Pourquoi n'y a-t-il pas d'ultra libéraux chez les ouvriers par exemple? Ferais-tu mentir les statistiques?
J'ai une autre question à te poser: pourquoi la secte des ultra-libéraux dont tu fais parti a priori s'obstine-t-elle à nier le rapport de force entre agents économiques? Qui négocie son salaire, son temps de travail..mis à part qq cadres dirigeants? Même entre entreprises (grandes surfaces et PME). Tu prends ce que l'on veut bien t'accorder, point à la ligne. C'est pour ça qu'on trouve autant de gens friqués chez les ultra-libéraux et autant d'ouvriers à gauche. Les premiers nient le rapport de force entre individus, parce qu'ils ne l'ont jamais subi.
Autre paradoxe: les ultra-libéraux (sortant pour la plupart d'écoles de commerce ou de grandes écoles) se plaignent parce que les entreprises du BTP ou de restauration ne trouvent pas de salariés. Mais Ego, c'est le MARCHE...Salaires médiocres pour des conditions de travail difficiles (plus l'orientation par défaut et non le choix d'y travailler) = recherche d'un autre boulot (maximiser les profits et minimiser les pertes, crédeau libéral). Mais, il est vrai, il y a des évolutions de ce côté.
Au final, je pense que les néolibéraux et les néo communistes (ou altermondialistes, ça passe mieux) se ressemblent beaucoup sur la manière d'agir et de penser; ils s'obtinent à perpétuer leur politique désastreuse (de collectivisation forcée ou de dérégulation sauvage, c'est selon) quand bien même la réalité leur donne tort (si on parlait du désastre argentin par exemple).
Derniere question: est-tu un vrai libéral comme Fritz Bolkenstein qui défend aussi l'avortement, le mariage homo, la laicité ...; souvent, les ultra libéraux économiques se transforment en affreux conservateurs quand ils discutent questions de société. (d'ailleurs aux USA, liberal c'est presque un synonyme de gauchiste).
Salutations
Anna

Ego 11/04/2006 11:41

Les fonds de pension existent en France sous une forme détournée qui ne profite qu'aux gros détenteurs de capital ! Le petit ouvrier français n'a absolument pas accés à ce type d'épargne ou alors il le fait à ses risques et périls...
On peut toujours trouver un exemple de scandale (affaire Enron par exemple), néanmoins ce ne sont pas les fonds de pension qui sont en cause, mais les malversations financières de certains dirigeants. Un minimum de règlementation devrait permettre de remédier à ce type de dysfonctionnements (qui restent isolés).
 
Pétrole "bien commun de l'humanité" ? Et qui va l'extraire gratuitement ?
Enfin, que les consommateurs français payent à la pompe pour enrichir des retraités de Floride ne me semble pas pas poser de problème éthique. En revanche il serait en effet logique qu'ils puissent en profiter également par l'intermèdiaire de fonds de pension.
 
Ego

vinz 11/04/2006 08:06

...passionnants ces commentaires...
Pour en revenir au texte, tu veux autoriser les fonds de pension dans ce pays. Mais sache qu'ils existent déjà... Et tu as qu'à demander aux retraités anglais ce qu'ils pensent de leurs fonds de pension qui viennent de s'effondrer... Toutes les économies d'une vie parties en fumée...
Quant à Total, le pétrole allant devenir une denrée rare et source de conflits, il serait tout à fait opportun qu'il devienne un bien commun de l'humanité. Si les consommateurs paient à la pompe pour enrichir des retraités de Floride, cela ne ma parait ni éthique ni logique...

Ego 09/04/2006 16:23

Cher Tonton Ravachol,
Si t'avais lu un seul de mes postes et qu'à l'école t'avais dépassé la sixième tu verrais que je suis très loin d'être à gauche ! Enfin c'est toujours drôle de voir à quel point l'inculture est source de tous les maux...
Oui parce que je suis un peu plus proche de Hayek ou de Friedman que de Lénine ou Staline ! Bien entendu tu n'as jamais entendu parler des ces économistes là, trop occupé à  dévorer la bibliothèque rose...
Bien amicalement
PS : Ne viens pas me chercher sur mon propre terrain (l'économie) car je pense que sur ce point t'es vraiment pas à la hauteur... 
 
Ego